Bruno Huss, président de l’Association des Directeurs des Organismes de Mutualité francophone : « L’e-santé est une des solutions pour renforcer l’accès aux soins d’une partie de la population » ou « L’e-santé est une des solutions pour être connecté au système de soin »

Quelle est la position de l’ADOM par rapport à la e-santé ?

L’ADOM défend l’accès aux soins pour tous. A ce titre, elle est très attentive et favorable aux moyens de renforcer cet accès. L’e-santé est un sujet que l’on soutient car c’est une des solutions d’agir contre la désertification médicale (impact du numerus clausus, volonté des médecins de ne plus exercer seul et/ou de ne pas avoir une patientèle trop chargée, quartiers difficiles et peu attractifs, etc.). Toutefois, l’e-santé ne doit pas remplacer les consultations en face à face et la relation personnalisée entre un médecin et ses patients.
L’e-santé nous semble incontournable pour une partie de la population. Elle correspond à un besoin à la fois par rapport à une offre médicale qui fait défaut dans certaines zones mais également par rapport à une évolution des pratiques sociologiques. Pour certaines personnes, il est plus facile de consulter à distance, au moins pour une première prise de contact avec le milieu médical.
C’est un sujet que nous portions déjà avant le Covid, mais qui a pris une importance croissante avec la pandémie. Nous avons milité pour une prise en charge des téléconsultations par la Sécurité Sociale, effective depuis juin 2018 et les mutuelles prennent en charge le ticket modérateur, à hauteur de la garantie prise par le patient.

Quels sont les chantiers liés à la e-santé sur lesquels l’ADOM travaille ?

L’e-santé est un sujet de connaissance et de sensibilisation auprès de nos adhérents. Il est important de ne pas rester sans suivi médical, surtout en cas de crise comme cela a été le cas durant le Covid.
Des initiatives ont été prises par nos adhérents en termes de prévention. Les mutuelles y sont très sensibles. A côté des ateliers en présentiel que les mutuelles organisent régulièrement pour faire de la prévention, sur des sujets aussi variés que le dépistage du cancer, le diabète, l’alimentation / sport ou encore l’hygiène globale, il est aujourd’hui possible de les proposer de façon dématérialisée.
Par ailleurs, certaines mutuelles se sont équipées de télécabines, dans leurs locaux ou dans ceux d’entreprises clientes afin de proposer des consultations à distance. De la même façon, elles aident des cliniques ou des centres de santé à faire en sorte que praticiens soient accessibles en e-santé.
L’ADOM accompagne donc ces évolutions et porte l’e-santé comme une solution parmi d’autres d’être connecté au système de soin.